Interrompre le massacre de l’Horeca

Pourquoi l’administration et le politique s’acharnent-t-ils sur un secteur d’emplois non délocalisables ?

Alors que les délocalisations industrielles se succèdent dans l’automobile, l’acier et plus récemment le verre, l’Horeca est de plus en plus malmené: caisses dites intelligentes, suppression des chèques repas et, maintenant, publication stigmatisante de l’AFSCA, qui ne manquerait pas d’être grossie par « les tous pareils » propres à la rumeur !

Comme nous l’a révélé la récente enquête FDF en Brabant Wallon, l’Horeca souhaite des assouplissements en matière de charges sociales et de temps de travail, pas de nouveaux obstacles à la relance de sa croissance et de son emploi ouvert au plus grand nombre.

Nous, FDF, sommes prêts à agir pour que l’avenir de l’Horeca lui appartienne !