Archives par étiquette : fiscalité

L’UBER-ECONOMIE: IMPACT FAVORABLE SUR L’EMPLOI ET LES RECETTES FISCALES ?

MISE A JOUR:

Et maintenant l’impact défavorable d’AIRBNB sur le marché de la location !

Le nombre de Belges qui proposent un logement en location via le site web Airbnb a doublé en moins d’un an. C’est une bonne nouvelle pour les touristes, mais une mauvaise nouvelle pour les locataires belges.

http://trends.levif.be/economie/immo/le-succes-grandissant-d-airbnb-une-bien-mauvaise-nouvelle-pour-les-locataires-belges/article-normal-413579.html?utm_source=Newsletter-01/09/2015&utm_medium=Email&utm_campaign=Newsletter-RNBTECZL’UBER-ECONOMIE:

CREATION OU SUPPRESSION D’EMPLOIS, PRIX REDUITS OU EVASION FISCALE ? 

Le numérique procure des opportunités nouvelles pour les transports, les vacances, la restauration, les petits boulots, mais bénéficieront-elles à la majorité de la population européenne ?

Certes les UBER, AIRBNB, etc …  offrent un revenu complémentaire à certains  propriétaires ou chômeurs et des réductions aux consommateurs à la recherche du prix le plus bas.

Mais ne serait-ce pas, à court ou moyen terme, aux dépens des grands équilibres économiques dont l’ensemble de notre société est tributaire… en ce compris, ces chasseurs d’un revenu complémentaire ou du meilleur prix.

A côté de l’aspect prix, il y a aussi les quelques cas des familles de 3 enfants et plus qui ne trouvent pas de chambres d’hôtel assez spacieuses, ou ceux qui préfèrent s’intégrer à la vie locale ou les périodes où l’hôtellerie affiche complet.

Cependant, si un trop grand nombre de consommateurs, ne répondant pas aux critères ci-dessus mais séduits par le buzz généré par ces entreprises, se joignaient au mouvement, le risque serait grand que :

 -les emplois traditionnels dans les transports et dans l’hôtellerie disparaissent au profit d’emplois précaires ne générant pas ou peu de cotisations sociales et/ou de TVA, créant paradoxalement plus de chômage et moins de recettes sociales et/ou fiscales ;

-la partie substantielle des frais de transports ou des locations atterrissant dans les poches de ces entreprises étrangères ne soit pas soumise à taxation en Europe.

On a vu ce qui est arrivé à l’industrie européenne du disque et du cinéma « grâce » à internet et l’utilisation abusive que beaucoup en ont fait ! 

Cadrer le Propriétaire Bailleur ?

Ennemi public N°1 d’Ecolo, le propriétaire bailleur ?

Selon le Cri de ce mois, c’est la totale que propose Nicolas BERNARD s’exprimant en qualité d’expert au Cabinet du Ministre ECOLO,  Christos DOULKELIDIS (*):

  • Encadrement des loyers,
  • Taxation des loyers réels,
  • Désinformation des propriétaires âgés et peu instruits,
  • Soviets locatifs avec des Commissions paritaires locatives,
  • Et cetera …

* lors du colloque sur la dé-fédéralisation de la loi sur le bail à loyer (Conseil supérieur du Logement de la Région wallonne – Liège – février 2014)

La proposition N° 13 du programme fédéral FDF est bien plus responsable car, tout en reconnaissant la nécessité de générer de nouvelles recettes en revalorisant le patrimoine immobilier, elle s’oppose notamment à l’encadrement des loyers et à la taxation des immeubles affectés au logement. Voir détails ci-dessous.

 

 

Remplacer les charges sur le travail par de la TVA

L’Itinera Institute et les FDF partagent la même idée

« Opérer un glissement progressif de la fiscalité sur le travail vers la fiscalité sur la consommation » figure en effet en N°3 des propositions du programme socio-économique FDF

De plus,  l’Itinera Institute se montre soucieux de l’équité tout comme les FDF qui proposent en N°4: « Compenser l’impact de ce glissement sur le pouvoir d’achat des ménages à faibles revenus par des aides directes ciblées ».

FDF: Un programme socio-économique up-to-date, parfait reflet de son libéralisme social !

Remplacer les charges sur le travail par de la TVAItinera Institute suggère d’alléger la pression fiscale sur le travail par une hausse de la TVA de 2%, le tout dans un cadre budgétaire neutre.

Embedly Powered

via Lecho

Abandonner les clichés

La Presse devrait mieux vérifier ses informations

Pourquoi réduire les FDF à un parti très bruxellois comme le fait l’article ci-dessous ?

Non il n’y a pas dans le programme FDF que des propositions en faveur des citoyens. Il ne faut pas chercher bien loin dans le programme wallon, présenté à la presse à Namur le 21 février, pour découvrir:

Proposition n° 1: Supprimer des avantages fiscaux applicables à quelques-uns pour baisser les taux applicables à tous.

Proposition n° 2: supprimer les intérêts notionnels pour aligner le taux de l’ISOC sur le taux moyen de l’Union européenne, soit 23,5 % à tous

Rendez-vous sur le site http://www.fdf.be/ pour lire le détail de ces 2 premières propositions et prendre connaissance de l’ensemble de nos 120 propositions qui seront soumises au vote démocratique de nos miltants le 24 mars.

 

Billet politiqueLa pageweb ne s’affiche pas correctement car le javascript est inactive.Activez le javascript sur votre système de navigation.Si nécessaire, consultez la fonction ‘aide’ de votre système de navigation. La fiscalité serait-elle le meilleur outil politique? Les propositions de réforme fiscale des différents partis indiquent les positionnements politiques, de manière bien plus claire que la plupart des grands discours.

Embedly Powered

via Lecho

Débloquer la réforme fiscale

Pourquoi la réforme fiscale est-elle au point mort ?

Tout le monde s’accorde pourtant à dire que la fiscalité belge est complexe, étouffante, injuste et inéquitable.

Mais la majorité se divise au moment du vote en Commission de son propre rapport , le premier rapporteur Open VLD s’abstenant de même que le MR…

Pour les FDF, une réforme fiscale est urgente. Elle devra:

  • réduire les impôts sur les revenus du travail (100 EUR nets de plus par mois pour les salariés)
  • organiser un glissement de la fiscalité du travail vers les atteintes à l’environnement
  • et simplifier la fiscalité sur les revenus de l’épargne